PATRIA NON IMMEMOR (1895) :

On ignore généralement que l'empereur d'Allemagne Guillaume II appréciait tellement l'art de Roty qu'il essaya d'obtenir de lui qu'il fasse son portrait, par l'entremise du conservateur du Musée de Berlin, ami de Roty.
Mais ce dernier ne pouvait accéder à une telle demnde. Il grava
en réponse, PATRIA NON IMMEMOR (je n'oublie pas ma patrie), où des éléments antiques (le voile de deuil rabattu sur la tête, la couronne de laurier), ou symbolique (la larme au coin de l'oeil) indiquent le patriotisme attristé par la défaite de 1870.

RETOUR/